• Accueil
  • Magazine
  • Comment choisir un escalier harmonieux avec son intérieur ?

Comment choisir un escalier harmonieux avec son intérieur ?

Choisir la forme et le style de son escalier

Escalier droit, hélicoïdale, 1/4 tournant, 2/4 tournant, en métal ou en bois… Facile de se perdre lorsqu’on doit choisir un escalier. Pas de panique ! Escompose vous propose un petit guide qui vous permettra de vous retrouver au milieu de tous ces termes !

L’escalier : une pièce maîtresse

La durée de vie d’un escalier étant de 20 à 30 ans, mieux vaut ne pas se louper lorsqu’on choisit celui qui sera présent dans votre séjour ou hall d’entrée (ou autre part… C’est vous qui voyez !)

Les points clés à respecter : votre escalier doit être sécurisé, bien dimensionné et en harmonie avec la décoration de votre intérieur.

Un escalier, ça prend de la place ! Dans un espace peu spacieux, on choisira un escalier proche d’un mur et discret de préférence. À l’inverse, dans un très grand salon, on pourra opter pour un escalier visible et large qui donnera une certaine allure à la pièce.

Pour quelle forme d’escalier dois-je opter ?
L’escalier droit

C’est la forme d’escalier la plus simple à réaliser et à poser. Il ne comporte aucun changement de direction.
L’escalier droit est l’escalier qu’il vous faut si vous avez une pièce spacieuse.
C’est un escalier qui peut être installé entre deux cloisons, on l’appelle alors escalier encloisonné. 

L’escalier 1/4 tournant, 2/4 tournant ou 3/4 tournant

Ces formes d’escaliers favorisent le gain de place, ils comportent une ou plusieurs volées droites ou et un ou plusieurs virages.

Ils peuvent être placés dans un angle de la pièce ou sur un mur droit. Ces formes d’escaliers sont très souvent utilisées pour du grand passage notamment si votre escalier relie des pièces très fréquentées.

L’escalier hélicoïdale ou en colimaçon

Dans le langage courant, la forme hélicoïdale est plus connue sous le nom escalier en colimaçon.

C’est un escalier tournant sur lui-même qui peut être sur une base ronde ou sur une base carrée. Peu encombrant il est très apprécié dans des espaces restreints. Néanmoins, l’escalier hélicoïdal est étroit et non conseillé en tant qu’escalier principal d’une habitation. Il est également à proscrire en cas d’aménagement de combles ou si vous souhaitez monter des meubles à l’étage !

Bois ou métal ?

Le mélange des matières, du bois et du métal  pour votre escalier formeront une harmonie contemporaine tout en gardant le côté chaleureux et authentique du bois. Votre escalier design ne passera plus inaperçu et deviendra un élément de décoration à part entière dans votre maison ou votre duplex ! 

Au contraire un escalier en bois sera plus passe partout. À vous de voir ce qui vous convient le mieux ! 

Conclusion ?

Choisir un escalier est une question de goût, mais il faut également faire preuve d’objectivité. Vous devez avant tout étudier l’architecture de votre intérieur, à la fois du rez-de-chaussée et de l’étage. Choisissez également un escalier harmonieux avec votre déco : votre escalier doit embellir votre demeure, et surtout pas faire tâche (ça serait vraiment insupportable au quotidien). Faites-vous confiance et lancez-vous ! N’oubliez pas que les professionnels sont aussi qualifiés pour vous guider dans votre choix.

Respect des normes françaises

Dernier point à respecter : la loi française.

Les fabricants ne dérogeront pas à la règle pour les escaliers publics. Ne soyez pas vexé(e) si on vous refuse une volonté qui vous tient à coeur, cela ne veut pas dire que vos goûts sont mauvais ! Concernant les escaliers privés, ces normes ne sont pas obligatoires, mais pour votre sécurité et celle de vos proches, il est conseillé de respecter les normes françaises.

Rappel des normes françaises liées à l’installation d’un escalier

La hauteur de marche doit être comprise entre 17 cm et 21 cm, en dehors de ces dimensions préconisées, l’escalier sera trop raide ou trop long. 
Le giron, espace où l’on pose le pied, doit être compris entre 21 cm et 27 cm. Un giron trop petit ou trop long ne permettra pas une bonne montée et descente de l’escalier. 

La largeur de passage de l’escalier, ou la largeur des marches, doit être au minimum de 70 cm, et peut être beaucoup plus large dans le cas d’un escalier public à grand passage. 

L’échappée, appelé aussi le passage de tête, doit être au minimum de 1.90m. Si l’échappée est trop petite on risque de se cogner la tête dans le plafond en descendant et en montant l’escalier.

La présence d’un garde-corps rampant est indispensable pour votre sécurité et celle de votre entourage.

Partagez cet article avec vos connaissances ❤️

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur reddit
Reddit

Rechercher votre escalier...

Rechercher votre escalier...

Rechercher votre escalier...

Une demande spécifique ? Besoin d’aide ?

Un expert vous contacte imédiatement

Votre devis gratuit en 24h ?

Mention d’excellence en prise de cotes

Une demande spécifique ? Besoin d’aide ?

Un expert vous contacte imédiatement

Votre devis gratuit en 24h ?

Mention d’excellence en prise de cotes

Une demande spécifique ? Besoin d’aide ?

Un expert vous contacte imédiatement

Votre devis gratuit en 24h ?

Mention d’excellence en prise de cotes

Assistance personnalisée par téléphone

Nous vous rappelons dans les 24h pour discuter de votre projet avec vous

Remplissez le formulaire ci-dessous
(environ 1 minute)